FAQ

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Cursus Master en Ingénierie (CMI)

Formation multi-diplômante

1 cursus - 4 diplômes

L'étudiant de CMI aura obtenu, à l'issue de ses 5 années d'études :

  • le diplôme national de licence
  • le diplôme national de master
  • le label national CMI
  • le Master of Business Administration (MBA) délivré par l'IAE de Pau.

Charge de travail

Faut-il beaucoup travailler ?

Oui, le CMI est une formation complète qui offrira davantage d'opportunités sur le marché de l'emploi.

Mais c'est aussi une formation plus exigeante, qui demande davantage de travail et d'abnégation car à l'horaire plus chargé et pluri-disciplinaire.

    • (cmi @ univ-pau.fr)

Vous êtes ici :
  • > Cursus Master en Ingénierie - Formation Universitaire d'Ingénieurs // Mathématiques et Informatique // Chimie et Biologie pour l'Environnement // Sciences et Génie des Matériaux // Génie Pétrolier

FAQ

Liste des questions :

  1. La formation est-elle habilitée par la Commission des Titres d'Ingénieur (CTI) ?
  2. Quelle est la différence entre une école d'ingénieur et un CMI ?
  3. Quelle est la différence entre un parcours classique licence-master et un CMI ?
  4. Je suis en DUT, en BTS, en prépa, en école d'ingénieur, ... puis-je entrer en CMI ?
  5. Si j'échoue à valider la 3e année du cursus, ai-je perdu 3 ans de ma vie ?
  6. Les stages en entreprises sont-ils rémunérés ?
  7. La formation est-elle ouverte en alternance ?
  1. 1 - La formation est-elle habilitée par la Commission des Titres d'Ingénieur (CTI) ?

    Non, le CMI ne permet pas d'obtenir le titre français d'ingénieur diplômé CTI car l'objectif affiché de la démarche CTI est la reconnaissance à l'international, le diplôme de niveau Bac+5 reconnu à l'international étant le master. Ainsi la charte qualité adoptée par le réseau Figure est celle du label EUR-ACE de l'ingénieur européen.

    Le diplôme CMI est également reconnu au niveau international comme un parcours With Honors.

    Retour aux questions

  2. 2 - Quelle est la différence entre une école d'ingénieur et un CMI ?

    Il y en a plusieurs :

    • l'école d'ingénieur, si elle est habilitée par la CTI (Commission des Titres d'Ingénieurs), peut délivrer le titre d'ingénieur diplômé, ce qui n'est pas le cas du CMI,
    • le CMI propose une formation à la recherche dès la première année, ce qui n'est pas le cas d'une école d'ingénieurs, même si les plus grandes (X, Centrale, Mines, ...) disposent également de laboratoires de recherche reconnus à même de proposer une telle formation, mais généralement seulement en 5e année,
    • l'organisation des études est différente : cycle prépa de 2 ans, intégré ou non, où l'étudiant travaille intensément les matières fondalementales (maths, physique, chimie) dans une perspective de préparation au concours, puis cycle ingénieur de 3 ans pour les écoles, formation conçue sur 5 années équilibrées et des contenus pédagogiques orientés vers les compétences finales visées pour le CMI,
    • enfin et c'est une spécificité paloise, le parcours CMI de Pau permet l'obtention d'un MBA en plus de la formation d'ingénieur.

    Retour aux questions

  3. 3 - Quelle est la différence entre un parcours classique licence-master et un CMI ?

    Le CMI s'appuie, pour les enseignements disciplinaires, sur les cursus de licence puis de master mais offre en plus :

    • 20% d'enseignements supplémentaires d'OSEC (Ouverture Socio-Economique et Culturelle),
    • 3 stages obligatoires en entreprise, soit plus de 8 mois passés en entreprise pendant le cursus,
    • 1 semestre minimum obligatoire à l'international,
    • une formation à la recherche tout au long des 5 années du cursus.

    Retour aux questions

  4. 4 - Je suis en DUT, en BTS, en prépa, en école d'ingénieur, ... puis-je entrer en CMI ?

    Non, il n'y a pas d'admission parallèle dans le CMI, dont l'organisation pédagogique a été pensée sur 5 ans, contrairement à une école d'ingénieurs.

    L'admission se fait donc via le portail Parcoursup pour les étudiants de terminale.

    La seule exception à cette règle concerne des étudiants en première année de CPGE (en lycee donc) qui auraient découvert que le système prépa ne leur correspond pas et souhaiteraient se réorienter en CMI. Les dossiers sont alors évalués sur la base du dossier de première et surtout de terminale (on ne tient pas compte des notes de prépa afin de ne pas pénaliser un étudiant en situation d'échec et aussi afin de traiter l'ensemble des dossiers sur les mêmes critères).

    Il est également possible, sous réserve de capacités d'accueil suffisantes, de réintégrer le CMI à l'issue du premier semestre pour les étudiants qui s'étaient portés candidats lorsqu'ils étaient en terminale et avaient été admis en CMI avant de privilégier une CPGE (nous contacter le plus tôt possible par email dans ce cas).

    Retour aux questions

  5. 5 - Si j'échoue à valider la 3e année du cursus, ai-je perdu 3 ans de ma vie ?

    Non, si le CMI est une formation exigeante avec des conditions d'obtention des années plus sévère qu'une formation classique, l'étudiant est en parallèle inscrit en licence (3 premières années) puis en master (2 dernières années) et valide automatiquement les années de licence et master s'il valide l'année CMI. Ainsi, en cas de non validation de l'année CMI, l'étudiant peut très bien valider l'année correspondante de licence ou de master. S'il échoue également à valider l'année de licence et de master, il a la possibilité de redoubler cette année.

    Retour aux questions

  6. 6 - Les stages en entreprises sont-ils rémunérés ?

    Oui, pour les stages des années 3 (10 semaines) et 5 (5 mois), c'est une obligation légale pour un stage d'une durée minimale de 2 mois et le salaire minimum est fixé par décret (actuellement environ 550 euros par mois).

    Non pour le stage de première année (1 mois).

    Pour en savoir plus : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F32131

    Retour aux questions

  7. 7 - La formation est-elle ouverte en alternance ?

    Non, le CMI est une formation d'excellence qui offre par ailleurs une solide expérience en entreprise (3 stages pour une durée totale de près de 9 mois).

    Retour aux questions